Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 300. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Alfred Velpeau 1836, 26 octobre. – [Tours]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-5.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 336-337.

Réflexion de Bretonneau sur la réorganisation des écoles de médecine et de la formation médicale. – Idées personnelles sur la question.

Mon ami,

Encore un élève qui est resté un an à l’hôpital, et qui le quitte dans l’espoir d’arriver à temps pour échapper aux exigences du baccalauréat ès sciences ; vous lui ferez obtenir au moins une inscription pour un an de séjour dans cette bonne écolea de Tours, n’est-ce pas ?

Plaisanterie à part, les écoles primaires, car notre pauvre école n’est pas même secondaire, formeraient à peu de frais une bonne et précieuse institution, si la nouvelle organisationb des études médicales leur assignait un emploi et un rang convenable, si pour être admis dans les écoles des facultés, il fallait d’abord subir un examen analogue à celui que le gouvernement exige pour l’admission àc l’école polytechnique. La santé publique, le sa...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search