Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

NO 289. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1832, 25 avril. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 315-317.

Santé des Tourangeaux à Paris. – Évolution du choléra et action sur les plaques de Peyer et la membrane muqueuse digestive. – Méthodes de traitement utilisées par Velpeau.

Paris, 25 avril 1832.

De toute votre famille, cher Maître, personne n’est encore mort. Trousseau va mieux, Cottereau n’a rien, et moi je me porte bien. Il en est de même du reste des Tourangeaux. Frédéric sortait de chez moi lorsque je reçus votre lettre, et avait retenu sa place pour le lendemain matin. Le pauvre garçon était déjà happé par l’un des symptômes du choléra. Actuellement qu’il est sous vos ailes, je n’ai plus à vous en parler. Cette maladie, mon ami, a réellement perdu de son intensité parmi nous, quoiqu’elle sévisse encore avec une violence extrême sur certains individus. Dites-moi, je vous en prie, s’il est vrai qu’elle compte déjà plusieurs victimes dans votre cité. Mes soupçons sur sa nature contagieu...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search