Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

NO 288. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Alfred Velpeau 1832, 13 avril. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-3.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 313-315.

b. Luthier (Jean), L’œuvre de Bretonneau d’après sa correspondance, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1962, p. 45-48.

Progression du choléra à Paris. – Réflexions sur la contagion du choléra, non encore admise à Paris contrairement à l’Angleterre. – Demande de nouvelles de Velpeau, de Trousseau malade, et surtout de Frédéric. – Souhait que Frédéric revienne à Tours le plus tôt possible.

Mon ami, avant de recevoir votre lettre, j’éprouvais tout ce que vous peignez si fortement. La rapidité de la progression ascendante de la peste asiatique ne m’a pas laissé longtemps dans l’illusion de l’apprivoisement du choléra. Comment un homme de votre sens se laisse-t-il imposer l’opinion de ces doctes courtes vues qui ont pris à tâche de stratifier les cholériques dans tous les hôpitaux de la capitale avec les autres malades, et qui ont si impertinemment ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search