Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

NO 287. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1832, 12 avril. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B5-12.

a. Luthier (Jean), L’œuvre de Bretonneau d’après sa correspondance, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1962, p. 49.

Santé de Trousseau, atteint par le choléra.

Mon ami, j’avais tant à vous écrire que je ne vous écrivais point. J’avais à me louer des morphinations endermiques1, j’avais vu des merveilles opérées par l’antimoniate de potasse2. Je vous sais malade, on m’assure que vous êtes convalescent ; je n’ai plus qu’une penséea : faites-moi donner de vos nouvelles au moins deux fois par semaine.

Un mot, unb seul mot, je ne puis vous dire combien je serai reconnaissant.

J’implore madame Trousseau.

Votre bien sincère ami,

Bretonneau

Tours, 12 avril 1832c.

[Adresse :]

Monsieur

Monsieur Trousseau, docteur en médecine

Agrégé de la Faculté

Rue Grange Batelière

Paris

[Cachets postaux :]

Tours 13 avril [1832]

15 avril 1832

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search