Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

NO 276. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1830, 5 avril. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B5-11.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 292-295.

Résumé de l’histoire chimique du sang. – Opinions propres de Bretonneau sur la question.

Tours, ce 5 avril 1830.

Je ne pense pas que vous ayez eu beaucoup de temps à consacrer à l’étude de la chimie, et quand vous auriez recueilli quelques bribes de la chimie scholastique qui se débite dans un cours, peut-être ne vous trouverais-je pas mieux disposé à m’entendre ; il faut donc reprendre d’un peu plus haut l’histoire chimique du sang1.

Au moment où la chimie dégagée du maillot des systèmes commençait à suivre les voies de l’investigation, il lui fut facile de reconnaître que les substances organiques pouvaient offrir quelque chose de plus à son examen que leur principe principiant.

L’étude des principes immédiats végétaux et animaux fut suivie avec ardeur ; le sang, la pituite, la bile et l’atrabile ne convenaient pas plus à cette époque qu’à la nôtre le b...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search