Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

NO 274. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Antoine Chaptal [1830], 1ER mars. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Bibliothèque interuniversitaire de Santé de Paris : Ms 2481(3).

Recommandation de Blache à Chaptal.

Monsieur le comte,

Me voilà encore à vous solliciter, je croyais que ce grand garçon que vous avez accueilli avec tant de bienveillance avait trente ans accomplis. Je n’ai aucune pitié de sa minorité, si je me fusse mieux souvenu de son âge, je lui aurais conseillé d’attendre. Il m’écrit que c’est le parti qu’il a pris, il n’a, dit-il, aucun droit de se plaindre et il ajoute que moins ses 29 ans lui permettaient de se mettre sur les rangs, plus il est pénétré de reconnaissance pour vos bontés1.

Voici un autre candidat, c’est monsieur Blache, le gendre du docteur Guersant2. Celui-ci, sans qu’il y paraisse, a ses trente ans révolus, c’est un homme instruit qui est déjà médecin du dispensaire et du bureau de charité du 7e arrondissement ; c’est mieux que tout cela, c’est un homme d’esprit. J’ai eu, chez mon ami, de fréquentes relations avec monsieur Blache, et dans toutes les discussions ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search