Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 262. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Arsène Gendron 1829, 22 juin. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Bibliothèque municipale de Vendôme : fonds local.

Évolution de la blessure de Bretonneau. – Demande d’informations sur l’épidémie observée par Gendron.

Mon cher confrère,

Je pars le 25 pour Paris, je leur porte mon pouce dont je commence à un peu mieux espérer, j’ai extrait ces jours passés la poulie articulaire de la phalange et je pense qu’une autre portion nécrosée étant enlevée, je pourrai prendre patience.

Je désirerais bien, avant mon départ, savoir si votre épidémie est tout à fait terminée et si dans la ville vous avez encore revu çà et là quelques dothinentériques, et surtout à quelle époque [au] juste cette affection a cessé de se montrer parmi les militaires de votrea caserne.

Depuis notre dernière entrevue, avez-vous recueilli quelques faits relatifs à la contagion ? Je compte leur dire à l’Académie et j’espère leur prouver que nulle part la dothinentérie n’est plus fréquemment contagieuse qu’à Paris.

Je ne reviendrai pas avant la mi-juillet, puis-je espérer que M. Orfila s...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search