Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 254. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1829, 3 février. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B5-10

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 245-248.

b. Luthier (Jean), L’œuvre de Bretonneau d’après sa correspondance, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1962, p. 38-42.

Réflexions sur la contagion, à partir de la scarlatine et de la variole. – Hypothèse de Bretonneau sur la génération (non-spontanée) de la dothinentérie. – Épidémie de dothinentérie à Vendôme.

Peut-être cette lettre ne vous trouvera-t-elle plus à Gibraltar ; dans le doute, je ne veux pas vous laisser trop longtemps sans nouvelles, si votre départ est retardé. Je sais que madame votre mère ne vous a pas écrit et qu’elle compte sur moi pour vous dire qu’elle se porte à merveille depuis que vos lettres sont venues dissiper nos cruelles inquiétudes.

Mon ami, que j’avais besoin de celle qui est venue confirmer la nouvelle de votre convalescence. Maintenant que vous avez payé votre tribut, tout est pour le mieux. Cette tourbe de gens ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search