Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 251. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1829, 12 janvier. – Gibraltar

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B6-26.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 237-240.

Rétablissement de Trousseau après qu’il a été atteint de la fièvre jaune. – Réflexions sur la contagion de la maladie.

Gibraltar, 12 janvier 1829.

Mon cher Maître,

J’ai reçu lundi dernier la lettre dans laquelle vous m’annoncez la perte douloureuse que vous avez éprouvée, vous connaissez trop mon attachement pour vous, pour croire que j’aie été indifférent à votre peine. Quelques jours auparavant, madame Martigné m’avait appris ce funeste accident, eta je vous auraisb écrit plus tôt si mes forces me l’eussent permis.

Je ne suis tout à fait rétabli que depuis trois ou quatre jours. Bien quec la fièvre ait duréd trois jours seulement, cependant j’ai eu une convalescence assez laborieuse, et j’ai été longtemps à retrouver mon appétit et mes forces. Cette maladie a cela de particulier qu’elle laisse après elle une faiblesse extraordinaire quoique les symptôme...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search