Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 250. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1828, 22 décembre. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 232-236.

Décès de la nièce de Bretonneau. – Hypothèse de Bretonneau sur le principe reproducteur de la fièvre jaune. – Affirmation de la distinction entre dothinentérie et certains types de typhus.

Tours, 22 décembre 1828.

Mon ami, ce voyage de Paris a eu la plus funeste issue, ma pauvre Hortense a succombé à cette désastreuse opération1.

J’avais plus que de l’attachement pour ma nièce, elle réunissait tant de bonnes et d’estimables qualités qu’elle m’inspirait de la vénération. Cet événement m’a frappé de stupeur, et depuis quelques jours seulement j’ai essayé de me remettre au travail.

J’avais besoin de recevoir de vos nouvelles, mon cher Armand, oui, c’est de vos nouvelles dont j’ai besoin ; celles de l’épidémie viennent bien en arrière-ligne.

Déjà les recherches nécroscopiques de Bally2 et d’Audouard3 ne me laissaient plus aucun doute ; il était impossible que l’appareil folliculaire se trouvât ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search