Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 245. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Alfred Velpeau 1828, 21 octobre. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B2-28.

Affaire de lettres que Velpeau souhaite récupérer.

Mme B. est accouchée. Je devais, aussitôt qu’elle serait sur ses pieds, faire avec elle cet inventaire ; en attendant, j’imaginais que vous aviez reçu robe noire, lettre d’avis, etc., et j’attends, pour vous écrire, non que l’inventaire fût fini mais que je vous eusse adressé pour M. Dutrochet, l’observation de trachéotomie que notre estimable confrère voulait bien lire à l’Institut.

Je reviens à votre affaire, avant de vous dire un mot de la mienne.

J’ai réclamé les lettres en termes doux et polis qui me semblaient les seuls qui pussent convenir. On m’a dit qu’elles étaient en sûreté et qu’elles vous seraient rendues. J’ai insisté sur le dangera d’un esclandre et j’ai demandé qu’elles me fussent remises. On m’a assuré qu’elles étaient dans la caisse et à l’abri de tout évènement. Il a bien fallu se résigner.

Je crois que ce monsieur est un brave homme. Il prétend être sur la piste d’une complaisante ;...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search