Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 243. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1828, 31 juillet. – Romorantin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 219-222.

Compte-rendu des cas rencontrés et traités par Trousseau en Sologne. – Observation des différentes diphtéries.

Romorantin1, 31 juillet 1828.

L’article inséré dans les journaux politiques et dans le Journal d’Indre-et-Loire ne pouvait être une réponse à une impertinence que je ne connaissais pas2. Il a été envoyé à Paris de la préfecture de Blois, d’après une note que nous avions adressée au préfet3.

Les vésicatoires diphthéritiques se gangrènent, l’affaire est visible, touchable, je l’ai vue et touchée. La femme Blaise perd ses deux enfants de l’angine maligne ; quelques jours après, le père tombe malade, et il ne doit son salut qu’à des applications réitérées de sulfate de cuivre. Trois jours après son mari, la femme Blaise a la diphthérite pharyngienne : même traitement ; la trachée se prend ; on insiste sur les mêmes moyens, elle se tire d’affaire après avoir expectoré des tubulures in...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search