Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 239. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1828, 19 mai. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 213-214.

Concours du bureau central des hôpitaux. – Inimitiés de Husson et d’autres médecins envers Velpeau. – Demande d’aide à Bretonneau. – Décès de Georget.

19 mai 1828.

Oui, mon cher ami et Maître, il faut écrire à Husson et vite. Il n’est rien arrivé contre moi depuis ma dernière ; mais on intrigue, on cabale, on remue ciel et terre, et déjà Richerand paraît s’être retourné : il veut que Ricord soit nommé1 ; il y a plus, c’est qu’on espère deux places au lieu d’une, et que Bourgery2 aura la seconde. Enfin, on fait tout pour m’éloigner : je suis de l’école de Tours, et conséquemment un être dangereux qu’il faut repousser de la capitale ! Je voudrais que vous fissiez sentir à Husson que la voix publique est pour moi, qu’il s’est trompé sur mon compte, et que vous lui auriez une obligation infinie s’il me portait. Je voudrais en outre que votre lettre lui arrivât directement par la poste, et co...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search