Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 233. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1828, 1er janvier. – S.L

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B6-21.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 198-203.

Réflexions sur les tubercules et leur inflammation.

1er janvier 1828.

Mon cher maître, je vous ai acheté Blaud1 et Double2 que vous m’aviez demandés par excès de scrupule. Ils sont chez moi, vous les recevrez par la plus prochaine occasion. Que ferons-nous du dernier manuscrit que vous m’avez envoyé avec les reliques ; le ferons-nous imprimer dans les Archives ? J’attends vos ordres. Ce cahier est encore entre les mains de M. Allard qui le lit !

Décidément, mon cher maître, les tubercules sont des productions parfaitement organisées qui, comme tous les tissus de l’économie, s’enflamment d’une manière aiguë ou chronique. L’inflammation aiguë est très commune chez les chevaux, elle constitue ce que j’appelle la morve tuberculeuse aiguë quand elle se trouve dans les fosses nasales, et la pneumonie tuberculeuse aiguë quand on l’examine dans les poumons. Il e...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search