Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 231. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1827, 2 décembre. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B6-18.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 188-192.

Discussion sur la probable existence de dothinentéries anomales. – Premier cours de Trousseau. – Observations tirées de l’étude des cadavres de Montfaucon.

Dimanche matin, 2 décembre 1827.

Ma mère partie, vous avez dû bien rire, mon cher maître ; elle, qui sur la foi de vos serments, part pour Cerelles1, et croit, simple qu’elle est, à votre parole d’honneur. Aussi va-t-elle à son retour venir vous talonner de nouveau, et, cette fois, elle ne sortira pas de chez vous qu’elle n’ait et les tubes de vaccine et les échantillons de diphthérite et de dothinentérie. Et pourtant, j’en ai réellement le plus grand besoin ; dans peu de jours, j’en serai aux maladies du larynx, et des pièces pathologiques me seraient de la plus indispensable nécessité. Je vous en conjure, mon cher maître, ayez la complaisance de mettre à la diligence la petite caisse que vous me de...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search