Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 226. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1827, 12 août. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B6-15.

Deux cas intéressants de dothinentéries. – Travaux et projets de Trousseau à Paris. – Cas de diphtérie où l’échec est attribué par le chirurgien à l’alun.

Paris, 12 août 1827.

Parlons, mon cher maître, de deux cas intéressants de dothinentériea.b Une jeune fille de 20 ans entre dès le 10 de juillet, dans les salles de clinique de l’hôpital de la Charité, elle était atteinte de dothinentérie depuis 18 jours : elle avait une constipation opiniâtre, unc ballonnement, et une céphalalgie insupportable. Rochoux1, qui faisait alors le service à la place de M. Chomel2, prescrivit un lavement purgatif. Le lendemain je trouvai la malade couverte de sueur, elle avait éprouvé de fréquentes lipothymies, elle était fort pâle. Le lendemain, elle avait encore pâli davantage, les lipothymies survenaient au moindre mouvement, la pâleur était endémique, je soupçonnai une hémorragie intestinale, le pot de chambre me prouva que j’avais raison. La malade me dit alors que ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search