Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 224. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1827, 9 juillet. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-1.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 164-167.

Mécontentement de Bretonneau face à un article du Globe. – Explications de Velpeau.

9 juillet 1827.

Risum teneatis amicis... !1

Et vous aussi, mon ami, vous me cassez bras et jambes, vous m’irritez, vous m’assassinez !a... Ah, bon Dieu ! Mon cher maître, n’êtes-vous point déjà trépassé ! C’est affreux, épouvantable ; oui c’est une infamie de gâter une si belle cause, d’appeler de faux témoins dans un procès si juste ! Ah ! que si j’étais à Tours, vous m’auriez tiré de coups de pistolet !... Mais j’en suis loin, et cela fait que j’ai moins peur. Bref, ce qui me chagrine dans cette affaire, c’est de vous la voir prendre au sérieux : quel grand malheur, je vous prie, qu’un journal littéraire aille raconter à ses lecteurs, avec quelques amplifications de rhétorique, ce qu’il a entendu dire de vous dans une société de savants, pour la plupart étrangers à la mé...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search