Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 207. De Pierre-Fidèle Bretonneau à André Marie Constant Duméril [1826, novembre]. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Université d’Uppsala (Waller Manuscript Collection) : Waller Ms fr-01308.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 123-124.

Guérison de plusieurs enfants sans trachéotomie, à l’aide du nitrate d’argent. – Demande de soutien à Duméril vis-à-vis de Trousseau.

Mon ami, dans quel guêpier je suis tombé ! La peccadille horticole a été expiée ; service d’hôpital, malades à la ville et aux champs, en sus une petite épidémie d’angine maligne qui, pendant quelques semaines, m’a tenu sur pied jour et nuit. Voilà comme, voulant vous écrire, je ne vous ai point écrit ; toutefois la serre a passé mon attente, et toutes mes colonies végétales prospèrent. Je ne dois pas non plus tant me plaindre de l’angine ; j’ai vu merveilles. Des enfants arrivés au 5e jour de la maladie et qui, avant tout traitement topique, avaient expectoré de grands lambeaux de fausses membranes, ont été guéris sans trachéotomie ; il est plus facile que je ne le pensais de rel...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search