Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 206. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1826, 25 novembre. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-28.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 121-122.

Démission d’un autre candidat. – Faveur grandissante de Douet. – Suppléance proposée à Trousseau.

Mon ami,

Votre lettre m’a fait grand bien, elle m’est arrivée comme une compensation d’un nouveau désagrément. Ce brutal n’a pas même voulu en essayer, et au lieu de tenir quelques mois comme je l’espérais, il vient aussi de donner sa démission avant d’entrer en exercice.

La suppléance de Douet vous conviendrait-elle encore ? Il me semble qu’il ne serait pas difficile de faire pencher la balance en sa faveur et j’imagine qu’ensuite il ne vous serait pas difficile d’obtenir une place aussi subalterne. Mais concevez-vous rien de plus triste, de plus chétif ? Douet consentirait-il, dans l’intérêt de sa santé qui périclite, à donner sa démission ? Son amourpropre une fois satisfait, comprendrait-il qu’il n’a rien de mieux à faire que de laisser le service de l’h...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search