Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 204. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1826, 12 novembre. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-26.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 114-119.

Santé de Bretonneau. – Succession de Mignot : démission de Moreau, examen des possibilités pour trouver un successeur. – Consultation de Bretonneau par le préfet. – Avis sur un article de Trousseau sur les colorations vasculaires.

J’espérais vous apprendre plus tôt l’étrange parti qu’a pris Moreau : après m’avoir persécuté de ses hésitations, il a donné sa démission1 ; et dans la crainte que vous ne persévérassiez dans votre entêtement, je voulais que vous en fussiez averti des premiers, mais depuis quatre jours je suis tout à fait malade. Mon rhume commençait à se civiliser lorsque je me suis bien maladroitement blessé grièvement en descendant de cabriolet : le pied m’a glissé et l’angle du marchepied m’a profondément sillonné le pli de l’aine. J’en ai cependant été quitte pour le broiement des ganglions, une grande ecchymose et une profonde induratio...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search