Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 197. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1826, 9 juillet. – Charenton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B6-6.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 92-96.

Mauvais état de santé de Mignot, chirurgien en chef à Tours. – Proposition de Trousseau de prendre une place de chirurgien dans l’hôpital. – Demande à Bretonneau de son avis et de son soutien. – Histoire d’une dothinentérie bénigne.

Charenton, 9 juillet 1826.

Mon cher maître, je devais ce matin donner cette lettre à M. Douet1; mais je n’avais pas eu le temps de l’écrire, et la poste vous la fera tenir aussi sûrement. Il a reçu avant-hier une lettre de Morand2 : celui-ci les mande que M. Mignot3 vient d’avoir deux hématémèses, que l’on soupçonne une lésion organique de l’estomac, qu’il est au plus mal, et qu’il faut revenir au plus vite parce que touta le service de l’hôpital est fait par votre aimable collègue (et vous n’avez pas honte) ! Si M. Mignot est aussi malade qu’on le dit, si sa vie est en grand danger, s’il doit succomber prochainement, je vous a...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search