Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 194. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1826, 18 juin. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-30.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 84-86.

Échec de Velpeau à sauver Noémie de Genoude, pour laquelle Mme de Chastenêt lui avait écrit. – Critique de la façon dont les médecins – physiologistes – ont traité la petite fille, et une autre femme qu’il a vue alors qu’elle était en train d’accoucher. – Parution de la Diphthérite, ainsi que de la thèse de Delange sur la dothinentérite.

J’arrive d’Auteuil1, mon cher maître, et, depuis deux jours, la pauvre petite n’est plus ! La lettre de Mme de Chastenêt m’avait effrayé, tandis que vous – permettez que je gronde un peu – vous ne me faisiez entrevoir aucun danger immédiat, vous ne m’en parliez que comme d’une visite officieuse. Savez-vous que depuis cinq mois cette petite victime du physiologisme ne recevait, dans son estomac, que les remèdes les plus relâchants de la pharmacopée Broussaisienne, et, aux environs de ses tumeurs scrofuleuses, que des sang...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search