Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 192. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1826, [10] juin. – Charenton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B6-4.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 77-78.

Explications de Trousseau à Bretonneau sur la manière dont Esquirol a dessiné les loges pour l’asile.

[...]a me charge de v [...] en imposant à vos [...] M. Esquirol1 est un peu le pendant de mon très honoré maître : ce n’est qu’au bout de huit jours que j’ai pu obtenir cette lettre, promise chaque jour. Enfin la voilà, et je ne puis mieux vous donner une idée du mode qu’il adopte pour la construction des loges de fous, qu’enb vous renvoyant aux baraques de la foire sur les terrasses de l’hôtel de ville et de Saint-Julien. C’est exactement cela, à l’exception qu’il y aurait derrière un corridor fermé, sur lequel s’ouvrirait la porte ; tandis que sur votre galerie de la foire, s’ouvriraient seulement les croisées. D’ailleurs, vous trouverez dans la lettre le plan d’unec cour de 20 loges. Vos administrateurs peuvent n’en bâtir qu’un côté ; mais de telle man...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search