Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 191. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1826, 20 mai. – Charenton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B6-3.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 69-77.

Expériences de Trousseau à Alfort, notamment une description qu’il a fait figurer dans les Archives. – Prochaine parution d’un extrait de la Diphthérite. – Mémoire de Velpeau sur l’emploi du bandage compressif.

Samedi soir, ce 20 mai.

Vos rougeurs intestinales vous tiennent bien à cœur, mon cher maître, et Dieu merci, vous avez assez tué de chiens pour démontrer que l’on doit faire peu d’état des rougeurs du tube digestif, mais prenez garde, qu’on ne vous objecte que vous concluez des chiens à l’homme, et cette objection sera très fondée. En vérité, il s’en faut de beaucoup qu’il en soit chez l’homme de même que chez le chien. Notre tripe ne se comporte pas du tout de la même manière après la mort. aD’abord les rougeurs du tube digestif du chien, bien que réellement cadavériques, n’occupent pas spécialement les anses déclives, et ne sont jamais comme chez ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search