Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 171. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1826, 18 janvier. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-22.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 9-12.

b. Luthier (Jean), L’œuvre de Bretonneau d’après sa correspondance, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1962, p. 16-21.

Renvoi de la pétition demandée par Trousseau pour son concours. – Perplexité de Bretonneau sur les cas de diphthérite qu’il a observés dans l’épidémie de Chenusson, et les insuccès de ses trachéotomies. – Problème du traitement mercuriel, en particulier.

Tours, le 18 janvier 18251.

Mon ami,

Voici votre pétition apostillée. J’ai été obligé de la signer, vous connaissez ce monsieur et vous savez qu’il est minutieux comme une [tante]. M. Donnadieu était parti pour Paris et j’ai senti qu’il fallait réserver notre autre ressource pour meilleure occasion. Mon ami, tâtez-vous, tâtez vos compétiteurs et ne prenez conseil que de vous-même, vous êtes sur le terrain et plus à même que moi dea vous décider pour le parti le plus convenable. À v...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search