Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 168. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1825, 31 décembre. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-26.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 594-596.

Retard de la Diphthérite. – Considérations sur les choix des libraires et les préférences des étudiants de l’époque. – Jugement de Velpeau sur Cottereau et Trousseau.

Il y a six semaines, mon cher maître, vous adressâtes une lettre à Trousseau, et dans cette lettre vous disiez que je devais avoir reçu la Diphtérite ; cette nouvelle me fit beaucoup de plaisir et je me dis : « enfin, elle ne peut tarder ». Mais le chagrin et de tristes réflexions sont bientôt venus prendre la place de la joie ; je n’ai pu m’expliquer le retard de cette dame, qu’en supposant qu’elle s’était égarée, chemin faisant, ou bien qu’enchanté de ses grâces, quelque voyageur l’avait enlevée. Alors je l’ai faite demander à Londres, au Havre, à Calais et sur tous les ports ; partout on la connaît par son père, mais elle n’est nulle part. Il faut donc qu’elle soit restée chez vous et,...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search