Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 165. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1825, 19 décembre. – Charenton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-17.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 582-586.

Prochain envoi de la Diphthérite à Trousseau. – Rédaction d’un mémoire sur « la pourriture », une maladie des moutons pouvant toucher les hommes. – Proposition de Bretonneau de solliciter la bienveillance d’Esquirol pour Trousseau. – Conclusions de Trousseau de ses expériences sur les chiens, traités avec des solutions d’émétique, de la gomme-gutte et de l’alcool.

Lundi 19 décembre 1825.

aJ’ai reçu avant-hier soir, mon cher Maître, la lettre que vous avez eu la bonté de remettre à madame Martigné, et je vous réponds aussitôt pour vous prier d’adresser votre Diphthérite à madame Martigné rue des 3 pavillons no 4, pour remettre à M. Trousseaub. C’est la seule manière de la faire parvenir promptement à Charenton. Autrement je craindrais qu’elle ne restât longtemps dans les bureaux de la diligence. Vous me la promettez, cette tant promise Diphthérite pour d...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search