Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 159. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1825, 15 novembre. – Charenton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-15.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 559-567.

Description de l’École vétérinaire d’Alfort : réticences du directeur face aux médecins, appui du professeur Dupuy, craintes du professeur Vatel. – Demande de Trousseau à Bretonneau de parler en sa faveur aux députés Bacot de Romans et Donnadieu, pour qu’il puisse y entrer et y travailler plus facilement. – Description de la façon dont les autopsies sont faites à Charenton. – Quelques observations. – Organisation de la lecture de la Dothinentérite devant l’Académie.

Charenton, 15 novembre 1825.

Mon cher maître, j’apprends avec inquiétude que ce pauvre Henri1 a un rhumatisme articulaire, et que cette maladie a été rebelle aux moyens que vous avez mis en usage : témoignez-lui, je vous en prie, toute la part que je prends à son accident, et dites-lui que tous ses bons amis de Paris en sont très sincèrement affligés. À propos de ce rhumatisme goutteux, vous...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search