Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 154. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1825, 17 octobre. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-13.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 542-545.

Demande d’éclaircissements sur une coupe à réaliser pour le mémoire de Bretonneau. – Entrée de Trousseau à Charenton comme externe, auprès de Royer-Collard, pour préparer l’agrégation et continuer ses recherches, notamment à l’École vétérinaire d’Alfort, dans l’idée de préparer un cours de pathologie et d’anatomie pathologique comparées. – Succès de Broussais, malgré ses défauts, dans le traitement des dothinentériques, à l’inverse de Husson, mais cette différence tient probablement à leurs hôpitaux respectifs. – Utilisation du sel d’Epsom.

Paris, 17 octobre 1825.

Mon cher maître,

Si vous avez la prétention de nous avoir donné de très lucides éclaircissements sur votre larynx et sur ses coupes, je trouve que vous êtes un peu loin du compte, et je vous fais juge en votre propre cause : « Ali-Cottereau vous a donc bien mal expliqué ce que j’entendais faire...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search