Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 148. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1825, [début septembre]. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B4-18.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 507-512.

Pillage des idées de Bretonneau par les médecins de Paris. – Travail sur la coloration de la membrane muqueuse : demandes d’observations à Bretonneau. – Récit de la réponse de Velpeau à Serres dans les Archives concernant la cautérisation. – Éloge de la manière d’opérer de Lisfranc.

Il faut, mon cher maître, que tous vos élèves et vos amis ne crient plus, mais hurlent après votre infâme paresse ; tout le monde vous pille, vous promène en lambeaux ; vous êtes cause que j’ai eu plus de vingt disputes, que Velpeau est enroué ; et si Cottereau n’était pas si occupé de son déménagement, je crois, Dieu me damne, qu’il gagnerait à votre service une nouvelle fluxion de poitrine. M. Serres a commencé la danse et vous a volé votre variole1. M. Meyranx2 vous arrache les furoncles ; Andral se pare de votre dothinentérite ; M. Louis3 de vos ulcérations tuberculeuse...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search