Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 145. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1825, 18 ou 191 août. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-22.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 502-504.

Observation d’un cas de dothintentérite. – Velpeau a terminé son Anatomie.

Vous vous plaignez, mon cher maître ; en vérité, je vous plains bien aussi, moi, d’être si tourmenté. Mais toujours est-il qu’il nous faut la Diphtérite ; et dépêchez-vous pour la Dothinentérite. Après cela, nous vous ferons nos condoléances. Le feu de file que nous avons commencé sur vous ne cessera qu’après votre capitulation ; soyez-en bien convaincu.

Voici l’observation que vous me demandez : vous la trouverez incomplète peut-être, et cela tient à ce que, ne soupçonnant pas une terminaison aussi prompte, ni une maladie aussi grave, je ne me suis pas assez pressé d’en recueillir tous les détails pendant la vie de l’individu. Au reste, Omara a vu les tripesb que je conserve.c

Pagèsd, 23 ans, étudiant en pharmacie, fut conduit à l’hôpital de la Faculté le 13 août 1825. Depuis 8 j...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search