Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 137. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1824, 13 octobre. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-19.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 479-483.

Retard du mémoire de Bretonneau. – Affaires familiales de Velpeau, mort de son frère. – travaux de Velpeau sur l’altération des fluides. – Deux observations de cancer.

Ce 13 octobre 1824.

Vous auriez peut-être droit, mon bon maître, de m’adresser quelques reproches sur ma négligence à vous écrire, mais votre mémoire sur le croup devait m’arriver dix joursa après mon départ de chez vous et je l’attendais. J’ai reçu depuis une lettre de Cottereau par laquelle il m’annonçait que la copie en était faite et que je ne pouvais manquer de l’avoir bientôt. M. Guérin, qui vous a vu avant de partir pour ici, me parle de six mois, de sorte que je ne sais plus que croire. De grâce, envoyez-le, vous ne devez pas avoir grand-chose à y faire, vos malades peuvent attendre ; reléguez d’ailleurs vos consultations et vos visites dans l’une des deux moitiés de la journée, l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search