Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

N130. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1823, 15 novembre. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 465-466.

Accusation de réception des bouteilles de Bretonneau. – Critique bibliographique des ouvrages de Brunner et Peyer. – Envoi d’un extrait de ce dernier malgré son peu d’intérêt. – Début d’expériences sur des chiens, qui ne seront pas, selon lui, concluantes pour les recherches de Bretonneau sur la dothinentérite. – Première occurrence du mot « dothinentérite ». – Début imminent du concours.

15 novembre 1823.

Toutes vos dépêches, mon cher maître, sont arrivées à bon port. Les bouteilles étaient claires et saines comme en partant de chez vous. Elles se sont déjà fait voir au cours de M. Béclard1, qui s’occupe de leur trouver un peintre. Vous lui aviez demandé Brunner2 et Peyer3. Il m’a dégoûté de lire le premier de ces auteurs en m’assurant qu’il ne contenait rien, absolument rien, dont vous puissiez vous servir. Quant à l’autre, il ne le possède que dans la bibliothèque in-folio de M. Mauge...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search