Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 127. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1823, mai. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B2-21.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 455-457.

Réussite de Velpeau à ses examens. – Réfutation de certaines idées de Velpeau par Guersant. – Bretonneau va être nommé membre correspondant de l’Académie. – Retard du mémoire de Bretonneau.

Avec mon bonnet, ma robe et le dignus est intrare1, je vous salue, mon cher maître. C’en est enfin fini, depuis mardi je suis Docteura2. Je vous en envoie les preuves par une occasion que j’adresse à M. Parmentier3. Ne sachant comment faire, je vous en laisse un paquet pour plusieurs personnes que vous verrez. Je vous demande pardon de cet embarras. J’avais M. Laennecb pour présidentc. Mes examinateurs étaient MM. Béclardd, Desormeauxe4, Cayolf5, Guersantg, et Gaultier de Claubryh6. Ils ont commencé par m’accabler de louanges, puis nous avons disputé, surtout avec MM. Cayol et Guersant ; il a été question de vous plus d’une fois7, la bienveillance qu’on vous porte a...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search