Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 125. De Pierre-Fidèle Bretonneau à sa femme, Marie-Thérèse. [1822], 9 [août].1 – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Bibliothèque de l’Académie de médecine.

Envoi de pommes de terre à madame Bretonneau. – Prochain séjour de Bretonneau à Paris.

Chère amie, voici des patates. Ce ne sont pas, à beaucoup près, les plus belles et les plus mûres qui sont uniquement provenues des douze pieds primitifs. Celles-là, dans l’espoir qu’elles pourront se conserver, ont été mises dans du sable sec.

Si mes boutures et ces tubercules passent l’hiver comme je l’espère, l’an prochain nous aurons des champs de patates. Voudras-tu bien partager avec madame de Villeneuve ?

Auras-tu quelques commissions à me donner ? Tu sais que tu peux me les adresser rue des maçons, Sorbonne, hôtel de la paix.

De toute façon, tu seras la bonne des bonnes si tu me donnes de tes nouvelles pendant mon séjour qui sera, au plus, de dix jours, le moins, de huit. Que tu serais aimable de m’écrire dans les premiers jours de la semaine.

Dis bien à madame de Villeneuve que toutes les commissions qu’elle m’a données seront faites de mon mieux, et t...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search