Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 112. De Louis-Benoît Guersant à Pierre-Fidèle Bretonneau 1821, 24 mars. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 420-422.

Demande de détails à Bretonneau sur sa méthode de traitement, notamment dans l’utilisation de l’acide hydrochlorique, pour pouvoir l’expérimenter sur les patients de l’hôpital des Enfants Malades. – Désaccord de Guersant sur la spécificité de la maladie et sur la contagion.

Paris, 24 mars 1821.

Mon ami,

Duméril m’a remis hier votre lettre, que j’ai dévorée des yeux, lue et relue, parce que, sous le rapport de l’étiologie de la maladie, les observations assez nombreuses que j’ai occasion de faire ici à l’hôpital des enfants m’ont conduit à des résultats à peu près semblables ; mais je n’avais pas eu une aussi heureuse inspiration dans la trouvaille d’un moyen qui paraît réellement victorieux.

Duméril m’avait déjà parlé vaguement de l’usage de l’acide hydrochlorique d’après ce que lui avait dit M. Chaptal. M. Chaptal lui-même m’en avait aussi parlé, mais d’une manière trop peu précise pour q...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search