Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 106. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau [1820, 5 octobre]1. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B2-17.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 435-439.

Visite à Paris de Jean-Abraham Albers, médecin à Brême. – Considérations sur le croup. - Description de quatre cas de croup.

C’est parce que vous êtes très pacifique, mon très cher maître, que je vous tourmente plus que ne le ferait une bonne dose d’aloès dans l’infusion de séné. Je sais que vous me pardonnez habituellement mes incartades et mon bavardage ennuyeux. Cela me rend audacieux et vous voyez que je n’épargne guère votre patience. Il ne faut pourtant pas vous fâcher trop fort, parce que j’ai quelque chose d’intéressant à vous dire, cette fois. Eh oui ! d’intéressant, très intéressant même ; vous avez tort d’en rire et de croire que je plaisante, vous allez voir que je parle sérieusement. Vous raillez déjà, j’en suis sûr, vous pensez que je veux vous parler des quelques moqueries insignifiantes, du charlatanisme et des bévues des médecins dea P...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search