Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 102. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1820, 24 août. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B2-8.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 332-335.

Remplacement par Velpeau d’un élève de seconde classe à l’hôpital Saint-Louis. – Démarches de Velpeau pour son inscription. – Impression de la note sur les sangsues.

24 août 1820.

Qu’est-ce que c’est, monsieur ? Le Constitutionnel1 me fait bien peur ce matin, il parle d’un incendie qui a peut-être détruit tout un quartier de la ville de Tours ? J’ai reçu votre lettre hier de par monsieur Joubert que je suis allé voir. Je ne doutais pas que vous ne fussiez extrêmement tracassé par les malades et autres affaires, mais vous m’aviez dit que votre lettre était prête. Il me semblait qu’elle n’avait qu’à partir ; c’est pourquoi je l’attendais et la désire encore bien vivement, car vous me devez, s’il vous plaît, furieusement des détails sur le croup, etc., les ampoules surtout qui sont attendues avec quelque impatience car je les ai promises pour vous dans le t...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search