Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 100. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1820, 3 août. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 318-326.

Discussion entre Velpeau et Larrey sur les recherches et idées de Bretonneau. – Clairvoyance de Larrey sur l’affection qu’il appelle « scorbutique », puisqu’il est persuadé que l’affection est d’abord locale avant de devenir générale, ce qui est effectivement le cas de la diphtérie. – Évocation de Bretonneau dans le cours de pathologie de Marjolin. – Débat virulent à la Société de l’École de médecine sur le sujet et sur Bretonneau lui-même.

3 août 1820.

Je n’entreprendrai pas de répondre à votre excessivement et supernaturellement obligeante lettre du 25 aujourd’hui, car je ne suis pas encore revenu de l’étonnement de mon âme à son égard ; et puis je suis dans une telle joie de tout ce que j’ai vu ce matin, que je crois de ma vie n’avoir été si heureux. Or, je ne puis résister au désir de vous rendre compte de ces divers évènements, d’autant mieux qu’ils roulent pour la plupart essentiel...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search