Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 96. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1820, 16 mai. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B2-2.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 301-305.

b. Luthier (Jean), Trousseau et Velpeau, d’après leur correspondance avec Bretonneau, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1968, p. 23-27.

Discussions de Velpeau avec différents médecins de Paris sur les fièvres, et notamment la fièvre entéro-mésentérique. – Regret de Velpeau du désintérêt général pour les altérations intestinales.

Paris, le 16 mai 1820.

Monsieur,

Je vous disais, la dernière fois que je vous ai écrit, qu’à Paris personne ne pensait au croup. Eh bien ! Je le dis encore et j’en suis plus convaincu que jamais. Ce n’est pas de cette maladie dont j’ai à vous parler cette fois, il s’agit de la fièvre entéro-mésentérique.

Il y a six jours, un certain M. Lugol1, médecin de l’hôpital Saint-Louis2, faisant un cours à l’école pratique, fit part d’une opinion particulière sur la propriété désinfectante du chlore, contre laquelle je croyais avoi...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search