Version classiqueVersion mobile

Cadastres et fiscalité dans l’Antiquité tardive

 | 
Gérard Chouquer

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le propos principal de ce livre a été d’essayer de relier la documentation fiscale sur les effets de la réforme de Dioclétien, avec la documentation d’arpentage et de bornage dite « sections tardives du corpus gromatique », et, enfin, avec la documentation juridique sur l’évolution de la tenure de la terre. Le but était de faire émerger la nature et les contenus des évolutions foncières qui caractérisent l’Antiquité tardive.

La première évolution est une transformation de la notion de dominium, qui de système communautaire exclusif des seuls citoyens romains, et de plus, défini initialement et principalement pour l’Italie et pendant longtemps inadapté aux provinces (Chouquer 2010), devient un mode à la fois général et provincial. Le droit se « provincialise » nettement par l’octroi de constitutions adaptées à des réalités variables, qui nous interdisent de généraliser à tout l’Empire ce qu’on lit dans telle ou telle constitution. La domanialité change de sens, dans la mesure où les h...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search