Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cadastres et fiscalité dans l’Antiquité tardive

 | 
Gérard Chouquer

Chapitre 8. Orientations et points de discussion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce dernier chapitre a pour objet de tenter de poser les termes de quelques problèmes, pour certains déjà bien connus de la littérature savante, mais dont le présent travail contribue à réinterroger les termes, et pour d’autres assez neufs.

La nature exacte du cadastre et sa mise à jour

Éléments de discussion

Sur cette question, il faut séparer le propos selon que l’on parle du recensement ou du cadastre. Comme le relève avec bon sens Jean-Michel Carrié (1994, p. 58-59), si l’on peut admettre une relative périodicité du recensement des personnes, parce qu’on procède à partir des déclarations des contribuables, et des titulaires des fundi, eux-mêmes contrôlés par le magister pagi, c’est en revanche beaucoup plus délicat à admettre pour la réalisation et la révision du cadastre. Diverses raisons doivent être avancées. La première est que le cycle lustral de cinq ans puis indictionnel de quinze ans concerne la révision de la charge fiscale, autrement dit du montant de la somme que l’admini...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540