Version classiqueVersion mobile

Cadastres et fiscalité dans l’Antiquité tardive

 | 
Gérard Chouquer

Chapitre 1. Qualification de la littérature d’arpentage tardo-antique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il existe, dans le corpus des textes de l’arpentage romain, une évolution sensible et bien connue entre les textes de l’époque du Haut-Empire et ceux de l’Antiquité tardive. Pour les ier -iie siècles, on possède presque exclusivement des commentaires ou instructions pour l’arpentage1, organisés selon des thèmes : les conditions des terres ; les controverses agraires ; la varatio ; les mesures ; l’établissement des limites ; etc. J’ai pu démontrer (Chouquer et Favory 2001 ; Chouquer 2008) que la majeure partie de ces textes avaient été initiés et rassemblés à l’occasion de la restitutio formarum entreprise par Vespasien et poursuivie par ses successeurs afin de restaurer la fiscalité vectigalienne. Seul, jusqu’à présent, le texte des Conditions des terres de Siculus Flaccus résiste à la datation et doit donc être mis un peu à part de ce premier ensemble, mais relativement car l’information qu’il compile porte assez largement sur des situations liées à cette question. En fait, de plus...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search