Version classiqueVersion mobile

L’usine théâtre du pouvoir

 | 
Irène Favier

Partie II. Gouverner la « masse amorphe »

Chapitre 4. La question du pouvoir se pose aussi aux syndicats

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Plus complexe encore à documenter et, partant, à analyser que la question des modes de domination patronale, les rapports entre une structure syndicale et la « base » – c’est-à-dire l’ensemble des salariés syndiqués, non syndiqués et/ou non pourvus de fonctions de représentation du personnel – est un point particulièrement problématique pour l’histoire sociale. Les sources « indépendantes » sont peu abondantes, car ce sont précisément les structures dotées de moyens financiers même minimes qui sont souvent seules à même de produire une parole écrite. De même, en de nombreuses occasions, tout particulièrement dans l’industrie métallurgique française1, elles ont souvent pris en charge les revendications et construit un discours qu’elles voulaient, non pas (ou pas seulement) représentatif au sens où l’entendrait un institut de sondage, mais révélateur des aspirations profondes des salariés. Dans un premier temps, après quelques précisions sur la méthode employée, on s’attache à restitu...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search