Version classiqueVersion mobile

L’usine théâtre du pouvoir

 | 
Irène Favier

Partie II. Gouverner la « masse amorphe »

Chapitre 3. Un patronat « moderne » et dérouté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque la nouvelle direction prend place au sein de S.T. Dupont suite au rachat de l’entreprise par le groupe Gillette, elle met de facto fin à un mode de transmission familiale de la propriété industrielle et se veut porteuse d’une vision « modernisée » des relations sociales. Outre les difficultés théoriques que pose la notion même de modernité, on dispose de peu de documents relatifs à la période qui suit l’installation de Gillette et précède le conflit de 1976, ce qui rend malaisée une caractérisation précise des conceptions et des pratiques qu’importent les nouveaux dirigeants au siège social et sur le site de Faverges. Quelques éléments – notamment recueillis dans le cadre des entretiens oraux – permettent toutefois d’esquisser la vision qu’a de l’encadrement et du « management » la nouvelle équipe dirigeante. Il faut alors garder en tête une difficulté méthodologique inhérente à ce type de sources : dans les propos recueillis auprès de Raoul Coq ou de Michel Grinberg, il est...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search