Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Rhin à la Manche

 | 
Peter Schöttler

Chapitre 6. La Zeitgeschichte allemande : entre révisionnisme, conformisme et autocritique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quand on évoque en France (ou dans le monde) l’historiographie allemande du xxe siècle, deux mots allemands apparaissent très vite dans la discussion : « Alltagsgeschichte » pour désigner l’équivalent allemand de la microhistoire des années 1980-1990 et « Zeitgeschichte » pour qualifier une approche précoce et spécifique du « temps présent », du très contemporain, qui serait née dans les années 1945-1950 comme une sorte de « réponse » historiographique à la disparition du nazisme1. Aux yeux du public, la Zeitgeschichte apparaît donc comme une réaction réfléchie et presque logique à la catastrophe du nazisme, se traduisant par la création d’institutions, d’archives et de revues scientifiques basée sur un consensus plus ou moins large de « travail du deuil ». Or, la réalité est moins brillante. Certes il existait un certain consensus, mais aujourd’hui celui-ci est inavouable car il était, pour l’essentiel, rétrograde, nationaliste et apologétique. Presque toutes les initiatives découl...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540