Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Rhin à la Manche

 | 
Peter Schöttler

Chapitre 4. Un « plan général » pour l’Ouest. Le rapport secret de juin 1940 et le tracé de la frontière franco-allemande durant la seconde guerre mondiale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Même pour l’armée allemande, l’effondrement rapide du front français en mai 1940 était une surprise : l’« étrange défaite » de la République prenait son cours. Mais tandis que l’occupation de la Belgique et des Pays-Bas était « prévue » dès avant l’attaque, la « sécurisation » du territoire français nécessitait de vastes mesures administratives. À ce propos, le haut commandement de l’armée allemande (Oberkommando der Wehrmacht – OKW) pouvait se baser sur des cogitations et des « listes de souhaits » déjà anciennes, mais devait néanmoins tenir compte de la situation sur place ainsi que de la constellation internationale. Il s’avérait surtout qu’Hitler lui-même n’avait pas de conception précise du rôle à jouer par la France vaincue pendant le restant de la guerre. Fallait-il la démanteler entièrement en tant qu’État ? Ou du moins la museler jusqu’au jour où l’Angleterre serait vaincue ? Ou bien le gouvernement français devait-il être gagné pour une coopération, une « collaboration » a...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540