Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Rhin à la Manche

 | 
Peter Schöttler

Chapitre 3. La Westforschung allemande des années 1930-1940 : de la défensive a l’offensive territoriale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début de la Westforschung, il n’y a pas le traité de Versailles mais le mythe de « l’ennemi héréditaire » – du Erbfeind. Tout comme l’histoire de la Ostforschung, c’est-à-dire des recherches universitaires orientées vers les frontières et les ennemis « à l’Est », cette histoire commence dès le xixe siècle avec l’explosion des nationalismes. Mais c’est évidemment la Grande Guerre qui marque la césure car l’histoire traditionnelle (politico-diplomatique) se trouve maintenant déplacée par rapport à une constellation nouvelle et l’apparition d’une génération d’historiens imprégnée de « l’expérience du front », qui impulse de nouvelles approches1. De manière générale, il s’agit alors d’une histoire appelée « régionale » (Landesgeschichte), puis d’une « histoire du peuple » (Volksgeschichte) fortement marquée par la problématique des frontières – nationales, ethniques (voire raciales), culturelles et linguistiques2. À côté de l’histoire nationale (voire nationaliste) de la politique et...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540