Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Rhin à la Manche

 | 
Peter Schöttler

Chapitre 2. « La voix inaudible du sang » : de l’histoire régionale rhénane a l’« histoire du peuple » nazie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

The worst is seldom known.
Lord Acton1

Le silence et l’apaisement ne seraient, paraît-il, plus de mise2. On peut désormais parler ouvertement du comportement des historiens allemands sous le Troisième Reich, de la même manière que de tout autre thème scientifique. D’ailleurs, il n’est plus seulement question d’une poignée de fanatiques, mais d’historiens tout à fait ordinaires, de professeurs hautement érudits, de doctorants, d’archivistes, de conservateurs de musées – pour ne rien dire des enseignants d’histoire des lycées et collèges. Car beaucoup d’entre eux ont servi Hitler et son régime de manière parfaitement volontaire : par des discours, des publications, des expertises et des expositions – ou tout simplement par leur coopération quotidienne avec des institutions diverses, de l’université au Reichssicherheitshauptamt, c’est-à-dire l’office central de la terreur.

Mais cette première impression est trompeuse. L’importance et les conséquences pratiques de la participation des hist...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540