Version classiqueVersion mobile

Les Laïcs dans la mission

 | 
Aliocha Maldavsky

Partie III. Laïcs, apostolat et esclavage

Les voies incertaines de l’instruction religieuse dans les petites Antilles françaises (XVIIe-XVIIIe s.)

Vincent Cousseau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le projet colonisateur français dans les Antilles françaises s’accompagne dès l’origine, dans le sillage ibérique, d’un volet évangélisateur à destination des Indiens caraïbes puis des Africains. Malgré bien des écueils, à la fin du xviiie siècle, la religion catholique, apostolique et romaine s’est imposée comme unique confession, sous l’égide d’ordres missionnaires et dans le cadre d’un maillage paroissial stabilisé. Le judaïsme, le protestantisme et, à Saint-Domingue, le culte vaudou restent confinés aux limites de la clandestinité, si bien que l’appartenance de tous les habitants des îles à une seule et même religion ne souffre guère d’exception. Ce succès d’ensemble ne saurait pourtant masquer les nombreuses remarques émaillant des sources quant à l’insuffisance de la pratique religieuse et au respect des normes promues par l’Église. Ces symptômes révèlent les limites de l’évangélisation des populations coloniales et la persistance de difficultés, tant au niveau de l’organisati...

Auteur

Université de Limoges

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search